الجمعة , مارس 31 2017
الرئيسية / informes en español / Le peuple sahraouide la zone occupée entre deux feux
Le peuple sahraouide la zone occupée entre deux feux

Le peuple sahraouide la zone occupée entre deux feux

 Entre les hostilités de l’occupation marocaine et le silence indifférent de la part de la communauté internationale, le peuple sahraoui continue de résister face à la barbarie et la brutalité des occupants de son territoire.

Les territoires occupés du Sahara occidental, vivant sous le joug de l’occupation marocaine depuis déjà plus de quarante ans, sont devenus de grandes prisons noires dans lesquelles les habitants sont privés des droits élémentaires et de conditions minimales de vie qui leur permettrait d’exister dignement. Ainsi, Laâyoune, Smara, Cap Boujdour et Dakhla restent soumises à un blocus informatif sévère. De ces villes, seulement une minorité d’hommes et d’informations peuvent quitter le territoire, et le droit à la libre circulation n’est accordé qu’à une minorité de privilégiés.

Le 20 décembre 2016, les deux avocats Maitre José Revert Calabuig et Maitre Nieves Cubas Armas, représentants le Conseil des Barreaux Espagnols, furent expulsés du territoire occupé de Laâyoune alors que ces derniers s’y rendaient pour assister en tantqu’observateurs internationaux au jugement de trois activistes et militants sahraoui : Ali SAADUNI, Norredine AARCUBI y Jalihnna FAKALA.

Les avocats espagnols furent expulsés et renvoyés dans la précipitation à l’aéroport de Grande Canarie. A leur arrivée, ils exprimèrent l’illégalité et la gravité de leur expulsion, dont l’unique explication serait l’illégalité des jugements dont les militants et activistes sont victimes dans les zones occupées.

Mais ces expulsions n’ont rien d’inédit, il est même courant que juristes, observateurs, journalistes et activistes se fassent expulsé du territoire par le régime de l’occupation marocaine.

446 total views, 1 views today

عن Sawt Eljamahir

اضف رد

لن يتم نشر البريد الإلكتروني . الحقول المطلوبة مشار لها بـ *

*